Êtes-vous bien désinformés ?

Publié le par subwheat


La diabolisation...vieux processus qui consiste à décrédibiliser et à destabiliser ses opposants. Pour ce faire, on les pointe du doigt comme la cause de tous les maux. Sorcières, juifs, chrétiens, musulmans, franc-maçons, banquiers (très à la mode)... Nombreux sont ceux qui ont eu le droit à leur 1/4 d'heure de diabolisation.

Or, nombreux sont les signes qu'une telle pratique à cours dans le petit landernau de nos médias (attention, je ne dit pas qu'elle n'a lieu que là, bien au contraire, de la cour d'école à la maison de retraite, chacun peut tour à tour être victime ou instigateur de ce genre de comportements)...pour faire court, ceux qui remettent en cause les thèses officielles, ceux-là on n'essaie pas de discuter avec eux, de confronter les arguments et de débattre...non, ceux-là sont soit fous (Marion Cotillard) soit antisémites (Jean-Marie Bigard).

En terme d'emploi de procédé rhétorique, on peut se demander s'il y a une différence entre le "juif imaginaire" des nazi, "le terroriste imaginaire" de G.W.Bush et "l'antisémite imaginaire" des sionistes...

Une des règles élémentaires du story-telling narratif est la constitution d'un antagoniste. Fédérer autour d'un ennemi est bien plus facile qu'autour d'idées ou de valeurs.

Edit : Il est intéressant de noter les propos de Guillaume Weil Raynal sur Thierry Messan. Il considère que parmi les tenants de la théorie du grand complot, certains extrêmistes  se référant aux "protocoles des sages de Sion" contribuent à décrédibiliser d'emblée toute remise en question de la véracité des thèses officielles en les taxant systématiquement d'antisémitisme. De là à penser que Messan serait un agent double mis en place pour allumer les contre-feux, on peut se noyer dans les conjectures les plus folles. D'autant qu'il confesse lui-même des liens étroits avec les services d'intelligence depuis son enfance :

Il se trouve que j’ai été élevé, adolescent, dans ce milieu. J’ai toujours connu des espions et je me suis toujours senti à l’aise parmi eux. Je connais leurs codes et leur dureté. 

Edit 2 : Curieusement, Guillaume Weil Raynal s'oppose farouchement à son jumeau Clément, journaliste à France télévision, lequel s'affiche ouvertement en tant que sioniste. Les Janus Weil Raynal seraient-ils l'archétype des ambivalences d'opinion qui existent au sein de la communauté juive entre les tendances de gauche et de droite ? Plus d'infos

Commenter cet article

Nicole Guihaume 24/10/2008 16:39

Merci de cette précieuse info. J'ai commandé "une haine imaginaire" que j'aurai lundi. "Les nouveaux désinformateurs", vu le délai, je me déplacerai.
De tout ce que j'ai pu lire, cet auteur est à connaître et faire connaître. Après lecture, je reviendrai mettre un avis dont j'ai du mal à imaginer qu'il soit autre que positif.